BLOG

Histoire de sexe jeune hammam sexe

histoire de sexe jeune hammam sexe

Video sex amateur gratuit Série TV sexe

Radio nudisme va encore frapper, en moins de 24 heures, tout le gîte saura que le nouveau venu est un étalon quand il bande. Après cette matinée démarrée tambour battant, je me retrouve seul cette après-midi, Anne et Pierre sont allés rendre visite à des amis. Je flâne dans la propriété, découvrant les lieux et les services proposés.

Le naturisme en famille, pourquoi-pas? Je me rends au sauna. Un jeune couple, celui de la piscine, vient me rejoindre peu de temps après. Nous nous acharnons sur son chibre bien 5 minutes. Drôlement résistant le quinqua! Un vrai étalon reproducteur! Un jeune couple s'occupe du sexe de Patrick.

Ca fait 3 ans que nous avons signé cet accord et nous y trouvons tous les deux notre affaire. Me demande Stéphanie en me pelotant le dard. Dans la mesure du possible, je préfère sélectionner des hommes plus âgés, on ne sait jamais. Je remarque un mouvement sur notre gauche, nous ne sommes pas les seuls voyeurs. Nous entendons les jeunes commenter la scène, la plus âgée des filles souligne: Nous nous éloignons pendant que je spécule sur nos chances et fais remarquer à Léo: Oui, un vrai taureau de reproduction!!!

Doucement, elle commence à me branler, la chaleur a réduit ma teub au minimum, à peine 14 cm. Sous sa main menue et douce, mon organe se réveille de sa torpeur et prend de la vigueur.

Il grimace et attire notre attention: Je rêve, de centimètre en centimètre, il semble avoir doublé, ma main ne peut en faire le tour, cela semble plus gros que mon poignet. Soudain il me dit:. Les lèvres distendues, je fais des efforts surhumains pour avaler le gland, celui-ci me remplit la bouche et prend encore du volume, pas moyen de faire plus.

Mon dieu il va me fendre, son gland se trouve presque entre mes deux seins, il est trop long, trop gros. Il transpire comme un fou et il dégage une forte odeur animale.

Il se regarde planté en moi et dit:. Je suis une vraie petite garce qui aime les grosses bites, voilà ce que je me dis, il me travaille et arrive à ses fins, il veut me voir jouir et je sens monter en moi une jouissance violente, mais il le voit et ralentit pour me prolonger. Il me regarde quelques secondes, offerte à son bon vouloir et dit:. Il me regarde, rit:. Il prend sa serviette de bain, me regarde pantelante et dit avant de partir:.


histoire de sexe jeune hammam sexe

.



Sexe a la ferme panneau sexe


Il était assez peu occupé ce jour là. Quelques hommes et femmes se délassaient tranquillement, le corps plongé dans l'eau chaude et bouillonnante, et la tête offerte au ciel bleu et au soleil. Nous nous sommes pour notre part un peu isolés, en choisissant un coin où les bulles foisonnaient.

Nous y sommes restés longtemps, face à face, à discuter avec un sourire complice. Mes mains se posaient sur ses hanches, remontaient vers sa poitrine pour glisser vers ses tétons à travers le fin tissu Mais nous devions garder une certaine tenue. Ne pas afficher ouvertement la vraie teneur de nos activités. Mes doigts se sont enhardis, ont commencé à se glisser sous le tissu, vérifiant au passage à quel point ses tétons étaient durs.

Nous nous sommes dirigés vers le hammam. Un groupe de femmes discutait discrètement au milieu des brumes, assises face à la porte. Nous nous sommes assis très sagement, profitant de cette sensation de chaleur. Espérant y trouver un peu de solitude, nous y sommes entrés. Cette deuxième salle était effectivement vide, mais aussi très chargée de brouillard. Elle ne bougeait pas, moi non plus. Nous retenions nos respirations. Mon majeur a commencé à stimuler le renflement. Son clitoris était gonflé comme jamais.

Ses lèvres très ouvertes. Mon doigt trempé allait et venait avec précaution et légèreté entre les deux. Je sais que malgré tous nos efforts, il avait deviné ce qui se passait. Butterfly, elle aussi, était de plus en plus tendue. Son souffle était maintenant à la fois bruyant, presque sifflant, à la limite du gémissement.

Encore quelques instants, je savais que sa jouissance allait venir. Mon doigt est resté sur son clitoris, et elle a fermé les cuisses très fort, en tremblant. Je relevais donc ma jambe droite pour cacher ma main en mouvement sur mon entre-jambe. Pendant ce temps ma main gauche montait et descendait lentement sur ma queue, découvrant mon gland.

Au bout de 2 min ma voisine changea de position, elle se mit en position assise, légèrement avachi, les jambes écartées et les mains sur son sexe pour le cacher. Ceci me fit tourner la tête. Je sentais mon désir monter en flèche sans pour autant accélérer ma masturbation, je conservais mon rythme lent et lancinant.

Mon gland gonflait presque à chaque va-et-vient. Et une pensée vint: Je me mordais presque la langue pour se pas mettre de son sur mon plaisir. Ma voisine ouvrit les yeux à nouveau, et sans le savoir peut-être , participa à ma jouissance. Lentement je plaquais mon sexe sur mon nombril le laissant dégonfler lentement. Je posai ma serviette sur mes cuisses pour cacher mon membre pas tout à fait dégonflé encore. Ma voisine se leva lentement, croisa mon regard et sorti du hammam.

Je pris une douche bien fraiche et changeai de serviette en sortant. Heureusement on pouvait changer de serviette un peu comme on le voulait!

Tout en me douchant je remerciais intérieurement cette magnifique brune, et je sentais que je débutais mon séjour dans cet hôtel sous de bonnes augures. Je me décide à rejoindre le jacuzzi, il y a du monde. Dont un type blond, cheveux mi-longs un brin ondulé et au regard tendre. Tout à coup, je sens une main qui se pose sur ma cuisse. Discrètement, personne ne voit notre manège… trop occupés par le spectacle du trio.

En même temps, je me suis un peu bougé pour me mettre assis devant lui. Nos regards et nos sourires se font lubriques et complices. Je me replace à côté de lui et reprend mon travail de masturbation de son sexe, que je sens bien dessiné et de bonne taille sans être exceptionnel.

Là, quand je redresse la tête… nos bouches se touchent et nos langues font connaissances. Passage par la douche où un beau gars, bien dessiné quoique le bas du ventre un peu rond, entre en discussion avec mon nouvel amant. Ils sont presque identiques en taille et en forme… Impossible de les prendre tous les deux en même temps cependant. Un vrai délice celui-là.

Je le préfère à ce beau brun un peu brutal. Je reçois encore quelques fessées malgré mes protestations. Envie de rencontrer un mec? Jambes relevées contre les chaînes, je leur offre mes fesses et mon cul.

Le joli blond aux cheveux ondulé sort de je ne sais où le préservatif tant attendu.

Sexe enorme sexe en groupe amateur


Mais dans cette vapeur je crois entendre une autre respiration. Je maltraite donc un peu mes yeux et je cherche une présence alors que je pensais être seul après avoir vu un couple de quadra sortir. Serait-ce ma belle brune? Mes yeux arrivent maintenant à percevoir la sueur perler sur sa peau. Inutile de vous dire que mon érection était vite revenue. Et je pu voir que, comme le reste de son corps, son sexe était assez pulpeux, et le maillot avait ici aussi beaucoup de travail.

Je distinguais donc bien son anatomie, et ceci eu raison de moi. Très vite mon corps réagit et de petites vibrations parcouraient mon corps. Mes caresses sur mon membre devenait plus insistante, et plus visible aussi, mais si ma voisine avait les yeux fermés on ne sait jamais. Je relevais donc ma jambe droite pour cacher ma main en mouvement sur mon entre-jambe. Pendant ce temps ma main gauche montait et descendait lentement sur ma queue, découvrant mon gland.

Au bout de 2 min ma voisine changea de position, elle se mit en position assise, légèrement avachi, les jambes écartées et les mains sur son sexe pour le cacher. Ceci me fit tourner la tête. Je sentais mon désir monter en flèche sans pour autant accélérer ma masturbation, je conservais mon rythme lent et lancinant.

Mon gland gonflait presque à chaque va-et-vient. Equipée d'un petit sac entouré de mystère, elle me conduisit vers un autre endroit toulousain encore plus connu, équipé lui aussi de bains à bulles, d'un hammam, d'un sauna Mixte lui aussi, mais beaucoup plus sage, car il fallait s'y munir d'un maillot de bain.

Nous nous dirigeâmes sagement vers une cabine pour nous changer. Elle avait déjà à ce moment opté pour une épilation complète, qui faisait ressortir superbement un clitoris qu'elle avait particulièrement appétissant, et qui pointait entre ses lèvres. Lorsque l'excitation le gonflait, je ne pouvais me lasser de le contempler, le titiller, le sucer, le lécher A vrai dire, la vue de sa jolie petite chatte me rendait complètement dingue de désir, et lorsqu'elle fut déshabillée, je ne pus m'empêcher de laisser mes mains s'évader sur sa peau, et l'embrasser fougueusement.

J'étais dressé, et mon gland caressait le bas de son ventre, glissait jusqu'à ses lèvres avec impatience. Butterfly sourit, joua quelques minutes avec mon désir, et me repoussa gentiment.

Nous nous sommes rapidement dirigés vers le très grand bassin à bulles. Il était assez peu occupé ce jour là. Quelques hommes et femmes se délassaient tranquillement, le corps plongé dans l'eau chaude et bouillonnante, et la tête offerte au ciel bleu et au soleil. Nous nous sommes pour notre part un peu isolés, en choisissant un coin où les bulles foisonnaient.

Nous y sommes restés longtemps, face à face, à discuter avec un sourire complice. Mes mains se posaient sur ses hanches, remontaient vers sa poitrine pour glisser vers ses tétons à travers le fin tissu Mais nous devions garder une certaine tenue. Ne pas afficher ouvertement la vraie teneur de nos activités.

Mes doigts se sont enhardis, ont commencé à se glisser sous le tissu, vérifiant au passage à quel point ses tétons étaient durs. Nous nous sommes dirigés vers le hammam. Un groupe de femmes discutait discrètement au milieu des brumes, assises face à la porte. Nous nous sommes assis très sagement, profitant de cette sensation de chaleur.

Espérant y trouver un peu de solitude, nous y sommes entrés. Cette deuxième salle était effectivement vide, mais aussi très chargée de brouillard. Elle ne bougeait pas, moi non plus. Nous retenions nos respirations. Pendant ce temps, celui-ci rentre, heureusement, une serviette autour de la taille.

Pour qui se prend-il? Décidément je pense que je ne vais pas rester longtemps ici. Il veut que je lui fasse un strip-tease ou quoi? Il se lève et retire brusquement la serviette de sa taille en me regardant fixement et là je pousse un cri, le cri de ma bêtise.

Ces mots devraient me choquer, je devrais me lever et partir en claquant la porte, mais la vision de ce membre hors du commun et mon état second me laisse prostrée.